mer en rouleaux sur l'île d'Oléron

Marennes

Deuxième commune traversée après avoir franchi le viaduc en venant de l'île d'Oléron, Marennes a près de six mille habitants.

La ville ancienne, la station balnéaire Marennes-Plage, le port ostréicole et la Cité de l'Huître en constituent les principaux centres d'intérêt touristique.

L'ostréiculture est une activité économique majeure de Marennes, les huîtres portant l'appellation "Marennes Oléron" étant réputées et recherchées par les amateurs.

Tourisme à Marennes

Le quartier historique de Marennes se développe autour de la place Chasseloup-Laubat, de la rue Le Terme et des halles centenaires.

On peut admirer la façade Renaisance de la Maison Richelieu dans la rue Le Terme, qui est en partie aménagée pour les piétons.

Parmi les bâtiments historiques de Marennes figurent aussi l'hôtel de Bonsonge dont on remarquera le portail, l'hôtel des Fermes et le temple protestant construit au XVIIIème siècle.

L'église Saint-Pierre de Sales fut édifiée au XVIIème siècle. À l'intérieur se trouvent un orgue ainsi que des ex-votos. Son clocher de style gothique date du XVème siècle. Haut de 85 mètres, c'est le plus haut clocher du département, une vue dégagée se découvre depuis sa plateforme.

Chenal et port de la Cayenne

Le chenal de la Cayenne, long de près de quatre kilomètres, relie le centre du bourg à la Seudre qui délimite le sud de la commune. Il est aussi dénommé chenal de Marennes.

Le port de plaisance se situe à l'extrémité nord du canal, en bordure du jardin public et à quelques centaines de mètres des Halles.

Le port ostréicole de la Cayenne se trouve à l'autre bout du chenal. Le nom de ce port provient de ses nombreuses cabanes qui sont localement appelées des cayennes. Depuis le port ostréicole, il est possible de parcourir les parcs à huîtres en effectuant une visite guidée en bateau.

La traversée de l'estuaire de la Seudre pour rejoindre La Tremblade depuis le port de la Cayenne est possible en juillet et en août grâce au bateau passeur qui assure un service à la demande aux horaires compatibles avec les marées. Trois jours par semaine, une liaison entre La Tremblade et Saint-Trojan-les-Bains est effectuée par l'autre bateau passeur.

Cité de l'Huître

La Cité de l'Huître est installée au bord du chenal de la Cayenne. Ses installations comprennent une ferme ostréicole pédagogique ainsi que les espaces muséographiques du "centre d'interprétation".

La ferme permet de découvrir le travail des ostréiculteurs qui affinent les huîtres, en particulier la verte de Marennes, dans des claires qui sont pour la plupart installées dans d'anciens marais salants.

Les cinq cabanes en partie sur pilotis du musée présentent l'écosystème des bassins d'affinage, les techniques d'élevage des huîtres et l'histoire de l'ostréiculture ainsi qu'un spectacle.

Le chemin des claires parcourt la Cité de l'Huître, on peut s'y promener grâce aux vélos prêtés lors de la visite.

Moulin à marée des Loges

La meule du Moulin des Loges est actionnée par le mouvement des marées. Lorsque la marée monte, l'eau est retenue dans un réservoir qui est vidé lors de la marée descendante. C'est alors que la meule est entraînée par le flux de l'eau, le moulin est donc opérationnel la moitié du temps.

Le Moulin des Loges fut construit à la fin du moyen âge au sein des marais de la Seudre et amélioré au XIXème siècle par l'adjonction de meules supplémentaires et le remplace­ment des meules en bois par des meules en fer. Il cessa de produire de la farine au début du XXème siècle.

À présent rénové et remis dans un état proche de l'origine avec la remise en place de meules en bois, le moulin est opérationnel et peut produire de la farine. Situé près de Marennes à Saint-Just-Luzac, le moulin des Loges peut se visiter et il est possible d'assister à des démonstrations de son fonctionnement.

L'île de Ré possède également un moulin à marée à Loix mais celui-ci n'est pas accessible au public.

Château de la Gataudière

Le château de la Gataudière est situé au nord de Marennes, à proximité du centre-ville. Construit au XVIIIème siècle, il peut se visiter d'avril à octobre, ainsi que son parc hébergeant des daims.

Le château de la Gataudière est aussi un centre de loisirs avec entre autres un parcours aventure "Châteaubranche", des terrains de paintball et une piste pour motos et quads.

Précédent :

Suivant :

Valid XHTML 1.0

Toute copie, y compris partielle, des textes et photos de ce site est interdite.

© Boriva 2009-2019Mentions légalesContact