mer en rouleaux sur l'île d'Oléron

Fort Royer et la culture des huîtres

L'ostréiculture est une des principales ressources écono­miques de l'île d'Oléron. Depuis Boyardville jusqu'à Saint-Trojan, la partie méri­dio­nale de l'île est dédiée à l'élevage des huîtres.

Là se trouvent les claires qui permettent d'affiner les réputées huîtres oléronaises. Souvent, elles sont installées dans d'anciens marais salants.

Ostréiculture sur l'île d'Oléron

Les huîtres doivent être affinées au moins six mois dans les claires de l'île d'Oléron ou de Marennes pour porter l'appellation "Marennes Oléron" qui correspond à une Indication Géographi­que Protégée. Cependant, elles peuvent avoir été préalable­ment élevées dans une autre région.

Depuis quarante ans, les huîtres oléronaises sont des huîtres creuses dites japonaises ("Crassostrea gigas"), les huîtres dites portugaises ("Crassostrea angulata") qui étaient élevées précédemment n'ayant pas survécu à une épizootie en 1970.

Toutefois, c'est une huître plate, la verte Marennes, qui est l'huître historique de ce bassin ostréicole. Importée lors de l'occupation de l'île par les Romains, elle fut touchée par l'épizootie de 1920.

Site ostréicole de Fort Royer

Au sud de Boyardville, le Site Ostréicole et Naturel de Fort Royer est dédié à la conservation de l'architecture tradition­nelle ainsi qu'à la valorisation du patrimoine naturel.

Le site de Fort Royer propose des visites commentées à pied dans les parcs à huîtres avec possibilité de dégustation. Des ateliers de découverte permettent aux plus jeunes de se familiariser avec le monde ostréicole ainsi qu'avec la faune et la flore du littoral oléronais.

Il est aussi possible d'effectuer une randonnée pédestre dans les parcs à huitres en mer de la Vieille Goule. Une réservation est nécessaire pour cette visite se déroulant bien évidemment à marée basse.

Route des Allards

À l'issue de la visite du site de Fort Royer, il est conseillé de prendre la route des Allards, surnommée la "route des huîtres", qui permet d'observer des cabanes ostréicoles colorées jusqu'au Château d'Oléron.

En particulier, ces cabanes sont nombreuses le long du chenal d'Arceau ou au port de La Baudissière.

Des ostréiculteurs proposent de déguster des huîtres et aussi des moules dans certaines d'entre elles. Plusieurs cabanes ont été transformées en ateliers d'artistes.

En arrivant au Château d'Oléron, la route des Allards longe le Moulin de la Côte. Ce moulin est à présent la propriété du Conservatoire du Littoral, il sera ouvert au public après réhabilitation.

Musée de l'huître

À Saint-Trojan, Patricia et Marc Texier ont créé un musée, la Maison de l'huître oléronaise, qui présente l'histoire et la technique de l'ostréiculture.

Ils proposent également une visite à pied de parcs à huîtres et la dégustation de leur production.

Théâtre d'Ardoise

Jean-Marc Chailloleau est ostréiculteur et producteur de "La Belle d'Oléron". Le théâtre d'Ardoise est installé dans ses bassins.

Cet édifice en plein air inspiré par les théâtres romains est chaque été le cadre du festival des Estivases. Des chanteurs et musiciens de jazz, de rock ou de variété ainsi que des artistes comiques sont les vedettes de ces spectacles.

Valid XHTML 1.0

Toute copie, y compris partielle, des textes et photos de ce site est interdite.

© Boriva 2009-2016Mentions légales Contact