mer en rouleaux sur l'île d'Oléron

Accéder à l'île d'Oléron

Grâce au pont, à la proximité de l'autoroute et à la desserte des gares voisines par des trains TGV et Intercités, il est aisé de se rendre dans l'île d'Oléron.

Desserte de l'île

En voiture

En voiture, l'île d'Oléron est desservie par l'autoroute A10, la sortie "Saintes" se trouvant à cinquante kilomètres du pont par la route départementale 728.

Les voyageurs venant du nord peuvent aussi sortir de l'autoroute à Saint-Jean d'Angély, économisant ainsi quelques kilomètres et quelques euros sur le péage. Cet itinéraire via Rochefort peut par contre avoir une durée plus longue que celui précédemment indiqué.

En autocar

Des liaisons en autocar sont assurées depuis La Rochelle, Rochefort, Saintes et Surgères.

Les horaires des lignes d'autocar qui desservent les gares de ces villes permettent d'effectuer la correspondance avec les principaux trains.

En train

Plusieurs Trains à Grande Vitesse quotidiens effectuent la liaison entre La Rochelle ou Surgères et Poitiers, Tours ou Paris-Montparnasse.

En empruntant l'autocar puis le TGV, il est ainsi possible d'aller de Saint-Pierre d'Oléron à Paris en cinq heures.

Par ailleurs, des services Intercités ou TER desservent Rochefort et Saintes depuis Angoulême, Bordeaux et Nantes.

En bateau

Il est également possible d'arriver dans l'île en bateau, en particulier en empruntant la liaison rapide entre Boyardville et La Rochelle.

Des services maritimes permettent aussi de rejoindre Oléron depuis l'île d'Aix ou l'île de Ré, ainsi que, certains jours, depuis Bourcefranc-le-Chapus ou La Tremblade.

Pont de l'île d'Oléron

Depuis le 21 juin 1966, l'île est reliée au continent par un pont de trois kilomètres. Cela fait donc tout juste cinquante ans que les bacs ont cessé leur service et que les visiteurs peuvent accéder aisément à l'île.

Ce pont est le troisième plus long viaduc de France après celui de Saint-Nazaire et le pont de l'île de Ré (le deuxième en comptant les rampes d'accès).

Le pont de l'île d'Oléron peut aussi être franchi à vélo ou à pied, une piste cyclable et un trottoir étant présents dans chaque sens de circulation.

Le passage du pont qui était payant à l'origine pour les véhicules automobiles, est maintenant gratuit.

Cependant, la Communauté de Communes a voté en décembre 2014 en faveur de l'instauration d'une écotaxe. La traversée resterait gratuite pour les résidents permanents mais coûterait aux visiteurs 12 € l'été et 6 € l'hiver. Le conseil départemental doit à présent se prononcer sur ce projet et une consultation des oléronais sera prochainement organisée.

Valid XHTML 1.1

Toute copie, y compris partielle, des textes et photos de ce site est interdite.

© Boriva 2009-2016Mentions légales Contact